DSC_2651

HALlô ! Tu m'entends ?

HALors, HALoha kakou ! ! ! Ce qui signifie en hawaïen " Bienvenue à tous " !

001 (1)

Oui ! Tu l'auras deviné, je m'appelle HAL ! J'ai été conçu par l'équipe scientifique de Yoshiyuki Sankaiun docteur en robotique japonais passionné de science-fiction depuis son plus jeune âge... Tu comprends maintenant pourquoi je m'appelle HAL ? Ne me dis pas que tu n'avais pas fait la relation avec le film ! ! !

Comment, quel film ? Mais " 2001, l'Odyssée de l'espace " réalisé par Stanley Kubrick d'après la célèbre saga romanesque d'Arthur C. Clark, bien évidemment ! Rappelle-toi ! HAL est un puissant ordinateur doté d'intelligence artificielle, gérant le vaisseau spatial Discovery One...

Mais moi, je suis bien différent ! HAL est l'acronyme (le sigle) de : Hybrid Assistive Limb. Ce que l'on pourrait traduire en français par " Membre de Soutien Hybride ".

Mais commençons par le commencement... D'abord, qu'est-ce qu'un exosquelette ?

L'exosquelette est un squelette externe, rigide au corps et aux pattes, constitué majoritairement de chitine. C'est l'opposé du squelette de l'homme, constitué en grande partie de carbonate et phosphate de calcium, qui est caché sous la peau et les muscles et que l'on appelle un endosquelette. Apparu il y a environ 540 millions d'années, l'exosquelette a connu un formidable succès évolutif dans le monde animal, en particulier chez les mollusques, les crustacés et les arthropodes qu'affectionne particulièrement Inachos...

L'exosquelette est donc une caractéristique anatomique externe qui supporte et protège un animal. Te rends-tu compte ? L'exosquelette offre à la fois un appui rigide au travail musculaireet une formidable protection, de sorte que même certains vertébrés s'en sont partiellement dotés, tels les tatous et les tortues... Cette partie abdominale de l'exosquelette est alors communément appelée " carapace "...

117images (1)120

C'est donc, en particulier, l'étude de l'organisme des arthropodes qui a permis de considérables avancées dans les domaines médical, industriel et militaire, avec notamment la création de prothèses articulées dites intelligentes équipées de moteurs et de dispositifs mécaniques amplifiant les performances musculaires.

 imagesExtra-terrestre

C'est ainsi que je suis né ! Je suis HAL, un exosquelette biomécanique, une " combinaison " robotisée si tu préfères, qui permet aux vieillards et aux handicapés légers de remarcher : avec la société japonaise Cyberdyne qui me fabrique, le rêve est enfin devenu réalité ! ! !

Une fois enfilé, étant doté d'articulations motorisées, je peux multiplier par 5 la puissance musculaire de celui qui le porte. Ainsi, une personne en bonne santé pourra-t-elle lever 30 kg d'une seule main, sans verser une goutte de sueur... Formidable, non ?

DSC04795f

" Avec mon Cyber costard, je peux me surpasser sans être ... HALetant ! "

Mais ne te fie pas au photomontage d'Inachos qui m'a revêtu, en rêve, afin de soulever le monde ! ! ! Bien entendu, ce n'est pas le type d'exploit que j'espère faire réaliser aux personnes âgées...

Mon  objectif  ?

Donner un coup de pouce à leurs muscles trop faibles et les aider à se lever, s'asseoir, marcher, monter des escaliers ou même simplement porter un verre d'eau à leur bouche...

Mais le " costard d'écrevisse plastifié " que je suis, qui confère à celui qui l'enfile une force surhumaine, promet de faire d'autres adeptes.L'armée pense en équiper ses soldats qui, même chargés comme des mules, pourront cheminer sur de longues distances sans se fatiguer. Et l'habit séduirait aussi les secouristes, particulièrement ceux qui, intervenant lors des catastrophes, doivent dégager des blessés prisonniers sous des tonnes de décombres. Les infirmières pourraient également m'endosser, moi " le costume de RoboCop ", pour soulever des malades sans se briser le dos...

Ma fabrication en série a été lancée en avril 2008 et la société Cyberdyne m'a ainsi fait passer de prototype avancé à produit de masse ! Une véritable révolution ! A l'origine, j'étais prévu pour être loué uniquement sur le territoire japonais. Mais voici que je m'expatrie en Europe et dans le monde entier. La société Cyberdyne a fixé mon prix de vente à 3240 €, ce qui n'est pas si onéreux que cela au vu de mes performances et des services que je pourrai rendre aux personnes musculairement déficientes...

Pour conclure, je dirais que les progrès parallèles de la robotique et des neurosciences rendent envisageables des exosquelettes capables de redonner des membres aux tétraplégiques complets en récupérant l'influx nerveux au niveau du cerveau.

Alors, qui sait, peut-être les hommes pourront-ils un jour aller au travail en bondissant allègrement dans les rues, grâce à un exosquelette biomécanique ...

intégré dans leurs vêtements ? ? ?

 

C'était d'ailleurs déjà une idée en vogue en 1820 comme le montre cette caricature anglaise...

Mais bien loin d'une aide aux handicapés, le dessinateur voyait plutôt cet homme monté sur deux guiboles mues par la vapeur comme un excès du développement des industries mécaniques et cette invention plutôt comme un coup de main ...

... aux flemmards ! ! !  

DSC_1780

Cependant, moi, HAL, je n'oublierai jamais que je dois mon émergence à la vie artificielle à la merveilleuse biologie de mes petits amis les arthropodes, fragiles en apparence mais tellement forts sous leur armure à la fois

rigide et flexible, étanche et isolante ! ! !