DSC_2651

kafka1modifié

~ Cliquer sur les images pour les agrandir ~

Franz Kafka écrit la Métamorphose en 1912. Fonctionnaire à Prague, sa ville natale, il est alors âgé de 29 ans. Cette nouvelle occupe dans son oeuvre une place singulière et passe pour l'un de ses textes les plus énigmatiques. Elle compte une soixantaine de pages selon les éditions...

Texte court, je vous invite à lire ce récit qui est certainement l'un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits. Les effets en sont soulignés à l'encre rouge, le huis-clos ébranle les nerfs du lecteur. Car c'est l'histoire, " excessivement répugnante " dit l'auteur, d'un homme qui se réveille changé en un...

insectes-cafard-7

énorme  cancrelat  ! ! ! 

kafka

Le nom du monstrueux animal est dévoilé dès la première phrase du texte et Kafka ne l'a pas choisi au hasard, certes non ! Mais au fait, connais-tu bien cet insecte ? Cancrelat, cafard sont les noms usuels des diverses espèces de blattes des pays francophones, sachant qu'on en a recensé environ 3500 espèces dans le monde

Quant au choix de Kafka, j'imagine qu'il a pu opter pour la plus grosse des blattes européennes, la blatte américaine ( Periplenata americana ) qui, en dépit de son appellation, est originaire des forêts africaines et a été jadis introduite dans les ports d'Europe où elle infesta rapidement les entrepôts de denrées alimentaires. Cosmopolite, elle a su profiter de la générosité des grandes villes : boulangeries, maisons, serres, égouts, tas d'ordures ... elle a colonisé tous les milieux !

blattes USA

 Bref ! L'auteur a choisi l'insecte urbain qui véhicule la plus mauvaise réputation. Ne dit-on pas " Cet individu est un véritable cafard ! " pour désigner un personnage hypocrite, délateur ? Tous les enfants te le diront, " Ce n'est pas bien de cafarder ! " Toi-même, n'as-tu jamais eu le cafard, enfermé(e) dans ton lot angoissant d'idées noires ? Par ailleurs, parmi tes enseignants, l'un d'eux n'a-t-il jamais laissé échapper le vocable " cancre " pour qualifier un camarade jugé, à tort ou à raison, paresseux, inculte et à ses yeux irrécupérable

Les blattes sensées, dans l'imaginaire populaire, ne hanter que les logis dont les locataires sont peu soucieux de l'hygiène et du ménage, forment à ton insu des agrégats denses comprenant des individus de tous âges. Lucifuges, elles se cachent lorsque le jour où une lumière artificielle apparaît. Dans les appartements, elles recherchent les recoins obscurs, chauds et humides tels que les moteurs des réfrigérateurs. Coureurs rapides au corps aplati, les cafards inspectent pendant ton sommeil les sols de ta maison pour se nourrir des déchets oubliés, de ceux plus petits stockés sous les plinthes, car tous sont omnivores et les larves aussi voraces que les adultes.

 insectes-cafard-8insectes-cafard-8insectes-cafard-8

Les cancrelats vivant dans les appartements produisent une phéromone d'agrégation. Il s'agit d'une substance odorante incitant les individus d'une même espèce à se regrouper. Des abris où leurs excréments sont abondants apparaissent : en anglais un Fecal Focal Point !

cafard010blattes crottoircafard010

cafard 

A cet endroit, les insectes sont en sécurité. L'abondance des excréments et de la phéromone indique aux cancrelats que leur cachette n'a pas encore été découverte par leurs ennemis : les habitants de la maison ! ! ! Par ailleurs, expérimentalement, on observe que les blattes se nourrissent davantage en présence de cette phéromone et, à l'inverse, que les individus isolés se développent beaucoup moins vite...

Il est à noter que, dans certaines habitations, les différents groupes se rassemblent pour former d'immenses communautés de plusieurs centaines ou même de milliers d'individus. Cependant, le concept de hiérarchie ou de spécialisation des tâches est inexistant : chaque individu reste autonome !

cafard009 00762262-photo-franz-kafka cafard009

Mais revenons à notre nouvelle ! Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qui se déroule dans cette famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer le lecteur de l'oppression du cauchemar...

KafkaSilentMovie One

Sous des apparences fantastiques, la Métamorphose n'est en fait qu'une allégorie que le lecteur peut interpréter comme il le veut. Elle a ainsi suscité des interprétations sociologiques, métaphysiques, psychanalytiques à l'infini ! Rends-toi compte, plus de 130 ! ! !

Tout peut y être trouvé : handicap, perte du langage et de l'identité, solitude, routine, rivalité père-fils, famille disloquée, désirs incestueux, incommunicabilité, insociabilité, culpabilité voire pressentiment par Kafka de sa propre mort à 40 ans d'une tuberculose du larynx. Certains historiens y verront même la prémonition de l'holocauste du peuple juif qui survint 30 années après la publication de la nouvelle...

Quoique l'on en retienne, tout s'inscrit dans la vision kafkaïenne de la vie !

Des-cauchemars-recurrents-chez-l-enfant-signes-de-desordres-psychologiques_reference

Toutefois, personne ne s'interroge sur le pourquoi scientifique de la métamorphose. Elle est, tout simplement, comme une fatalité qui peut vous tomber dessus à tout moment. On ne peut rien y changer et il faut vivre avec ou mourir. Et en effet, les personnages ne s'étonnent pas de l'état du malheureux Gregor Samsa. Il les dégoûte mais ils l'acceptent. L'intrusion de l'élément surnaturel dans le quotidien est vécue comme quelque chose de banal. De là naît un certain décalage, non dépourvu d'humour noir, très noir, propre à Franz Kafka. C'est le fameux réalisme de l'absurde fréquemment désigné par l'adjectif " kafkaïen " !

Si le récit est extraordinaire, le style l'est plus encore, Kafka restant le maître de la rapidité narrative. Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans une situation incompréhensible sans qu'il lui soit permis de réagir. Kafka exploite ce procédé pour rendre l'absurde et l'insolite plus vraisemblables, pour entraîner le lecteur dans un monde fantastique où le vocabulaire inhérent à la peur est totalement absent, où l'écrivain prend une distance énorme avec son héros Gregor. Aussi, sa métamorphose physique, extravagante, choquante, paraît-elle très vite marginale et sans importance, reléguée au second plan : c'est le côtoiement entre l'inattendu et le banal. Et nous le savons bien, le banal n'inquiète guère !

 

Franz_Kafka__Untooned_Papiel_by_curi222

 N'hésite pas un seul instant,

amie visiteuse, ami visiteur 

d'ARTHROPOMANIA BOTANICA,

à lire ce petit chef-d'oeuvre de l'un des auteurs majeurs du XXème siècle dont les écrits résonnent très fortement aujourd'hui.

En effet, sa production littéraire n'est-elle pas un véritable réquisitoire, visionnaire de surcroît, contre une société et une bureaucratie inhumaines, aliénantes ?

Son univers raconte des humains déracinés, broyés par un système, en proie à la culpabilité et à la contrainte : en vérité, le douloureux fardeau de bon nombre d'entre nous ! ! !

                                 Inachos