DSC_2651 

Bien le bonjour, estimable inconnu(e) de la toile !

Commençons, sans plus attendre et sans chichis, par les habituelles présentations. On m'appelle communément la Misumène variable ! Mais d'aucuns me nomment simplement araignée citron en référence à l'un de mes coloris favoris ou bien araignée-crabe en raison de ma capacité à marcher latéralement. Qu'il soit dit en passant que je sais même reculer...

Clique sur la photo pour l'agrandir !

Misumena vatia - sur salicaires - Urzy - 29 juillet 2012 - 6

Misumena vatia sur une fleur de salicaire commune (Lithrum salicaria)

J'appartiens à la famille des Thomises, un nom patronymique qui, sans doute, m'a été attribué par erreur, sans avoir observé attentivement mon comportement. En effet, Thomise signifie en grec "lier avec une corde". Or, je n'emmaillote jamais mes proies dans du fil de soie...

Maintenant que les solennités requises sont faites, je vais te dévoiler l'énorme pouvoir dont Dame Nature m'a doté et qui tend à la pure magie !

Je suis capable, tiens-toi bien, d'homochromie !

magie006araignees-59araignees-59araignees-59araignees-59araignees-59

Comment ? Ignorerais-tu le sens de ce mot ? Approche ton oreille ... ce n'est ni plus ni moins que la faculté de me rendre invisible ! Si, si, c'est la pure vérité : juré, craché ! ! ! Oh, zut ! en plein dans ton conduit auditif...

Maintenant que tu as retrouvé l'ouïe, écoute et suis bien mes explications...

La plupart du temps, je me tiens tapie uniquement sur les fleurs blanches ou jaunes en attendant patiemment qu'une proie se présente car je chasse à l'affût, totalement immobile, les pattes avant écartées, prête à me saisir du premier insecte butineur venu.

1349Misumena vatia - Aude - 8 août 2012 - 1bis

Oui ! tu l'auras deviné, pour me rendre invisible je suis capable d'adapter ma couleur à celle des pétales de la fleur sur laquelle je chasse : mon corps et mes pattes deviennent jaunes si je demeure sur un pissenlit et blancs sur une inflorescence de carotte sauvage.

Détail capital : si tu me bandais les yeux, privée de vue, je deviendrais totalement inapte à ces mimétismes colorés !

C'est bon ? tu suis ? Alors poursuivons...

Ma couleur par défaut est blanche en raison d'un pigment blanc contenu dans mes tissus : la guanine. Ce pigment, qui est une base des acides nucléiques présente dans l'ADN, résulte de la dégradation des composés azotés du corps de mes proies. Ouais ! ! ! J'adore faire ma savante... Tiens ! voilà voilou la représentation chimique de la guanine.

1fedb9e7de_50034237_guanine-dp

Formule brute

C5H5N5O

soit 5 molécules de carbone, 5 molécules d'hydrogène, 5 molécules d'azote et ... une seule d'oxygène :

ça t'en bouche un coin ?

Mais trêve de pédanterie ... finis le cours de chimie ! Tu te demandes sans doute comment faire pour passer du blanc au jaune ?

Elémentaire mon cher Watson ! Il me suffit de synthétiser un pigment jaune mais cela prend pas mal de temps, environ une dizaine de jours. Tu l'auras compris, ma mutation colorée est lente et pour revenir à ma coloration blanche initiale, il me faut tout de même de 3 à 6 jours, le temps d'excréter le pigment jaune...

Quant aux taches rouges ou orangées qui existent parfois sur mon abdomen, elles ne disparaissent jamais lors des mutations colorées car elles procèdent d'un déterminisme génétique ... entends par là une sorte d'empreinte identitaire. Certaines misumènes naissent avec ces taches tandis que d'autres n'en possèderont jamais.

Misumena vatia - Aude - 8 août 2012 - 3Misumena vatia - sur salicaires - Urzy - 29 juillet 2012 - 2

Misumena vatia - sur salicaires - Urzy - 29 juillet 2012 - 7

Les taches rouges subsistant malgré la mutation colorée

Grâce à ce don extraordinaire, tu imagines bien que je suis une prédatrice redoutable. En effet, afférées à butiner nectar ou pollen, mes futures victimes ne voient pas le danger. Normal, puisque je suis invisible et figée ! Aussi, semblant surgir de nulle part, rapide comme l'éclair, je plante toujours mes crochets au niveau de leur "nuque". A voir la petite taille de mes chélicères, on ne croirait pas que mon venin soit à ce point actif sur les arthropodes !

Mon "poison", inoculé à proximité des ganglions cérébraux, permet une paralysie quasi instantanée. Cela m'évite des ripostes non désirées de la part de mes victimes qui risqueraient de s'envoler en m'emportant dans les airs ou de me piquer avec leur dard... Car je n'ai peur de personne et n'hésite pas à m'attaquer à des proies volumineuses : abeilles, bourdons, guêpes, mouches, syrphes, libellules ... et j'en passe !

Clique sur les images pour les agrandir !

Misumena vatia - près St-Aignan - 17 juillet 2010 - 1

Misumena vatia - Aude - 8 août 2012 - 7

Misumena vatia ayant capturé un caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens)

Mais attention, je mange proprement ! Chacun des arthropodes sacrifiés n'est nullement mutilé et finit sous la forme d'une enveloppe sèche, vidée de son contenu (hum ! un régal !) mais intacte ! Une autre façon d'être encore et toujours magicienne, ne penses-tu pas ? 

Arrête de trembler et rassure-toi : je suis totalement inoffensive pour les humains ! Je te salue aimable inconnu(e) de la toile et laisse la parole à Inachos...

J'observe depuis toujours la nature et apprends pas à pas ce qu'est mon environnement, comment il s'articule et, automatiquement, je ne cesse de découvrir des merveilles. Oui, la nature est remplie de magie et elle attend patiemment que notre intelligence s'affine pour se laisser dévoiler. Au sein du groupe des arthropodes, l'araignée est mal aimée. Une personne sur quatre dans l'Hexagone aurait peur de ces petites merveilles. Pourtant, à l'affût sur les fleurs ou au coeur de la toile, courant entre les pierres ou pendue au plafond, l'araignée régule les populations d'insectes. Preuves scientifiques à l'appui, que l'arachnophobe en doute ou non, elle est l'amie de l'homme et lui rend de grands services dans les plus totales discrétion et indifférence. Aussi, puisque la magie a été au rendez-vous de cet article, je terminerai par cette citation de l'écrivain ivoirien Jean-Marie Adiaffi :

 La science, dans ses résultats,

est plus magique que la magie,

c'est une magie à preuves ! 

Inachos

magie_029